7 octobre 2019

Le « wabi-sabi »… Vous connaissez?

Avez-vous déjà entendu parler du wabi-sabi ? Non, nous ne sommes pas fous, ce terme existe vraiment ! Non, il ne s’agit pas de gastronomie japonaise, mais bel et bien d’une philosophie japonaise qui valorise l’imperfection. L’art de faire d’un défaut une qualité, un point fort de votre décoration. Mais attention à ne pas faire n’importe quoi au risque de tomber dans le vraiment moche…

Le wabi-sabi, c’est quoi ?

Rien n’est éternel, rien n’est parfait : voilà dans les grandes lignes ce que raconte cette philosophie. Le Wabi-sabi rend la vie plus légère et vous permet de voir la beauté d’une porte vétuste ou d’une projection de peinture sur le sol. Les choses changent avec le temps, les objets prennent vie et deviennent plus beaux. L’ensemble gagne en caractère…

Concrètement ?

Pensez aux planchers et aux murs vieillis, voire aux meubles qui commencent à montrer des signes d’usure, mais qui gagnent ainsi en charme. Plutôt que d’opter pour du neuf, préférez le mobilier de seconde main : c’est bon pour l’environnement, mais aussi pour votre intérieur qui gagnera en caractère. Evitez également tout le superflu et les gadgets inutiles.

Matériaux naturels

Un autre aspect du wabi-sabi est l’amour de la nature. Les matériaux naturels sont donc largement préférés. Les tons sable et brun, avec éventuellement des accents noirs, sont de très bons choix.

Pas de symétrie

Avec le wabi-sabi, oubliez toute idée de symétrie. Optez pour des formes organiques, embrassez les fissures et permettez l’imperfection. Avec des matériaux comme le bois, le cuivre, le laiton et le béton, vous serez dans le bon. Ceux-ci s’embellissent au fil des ans et deviennent plus charismatiques.

Source: immovlan