25 février 2020

Une individuelle à la campagne ou une mitoyenne en ville ?

Vous cherchez une maison ? Mais vous êtes-vous décidé sur quel type de maison vos recherches vont s’orienter ? Toutes ont leurs avantages et, bien sûr, le budget joue également un rôle.

La villa à la campagne est un rêve pour beaucoup, alors que d’autres y voient un véritable cauchemar et ne jurent que par l’habitat urbain. Ne soyez pas trop fermé, nous énumérons les avantages et les inconvénients des deux formules !

Plutôt une maison individuelle parce que …

N’espérez pas trop trouver une maison individuelle en ville, mais si vous allez en périphérie, vous en trouverez quelques-unes. Il va sans dire qu’un bout de jardin peut constituer un facteur décisif dans le choix d’une maison ! En outre, vos voisins sont plus éloignés, ce qui diminue le risque de nuisances. Généralement, le parking ne pose aucun problème pour ces maisons, d’autant qu’elles sont parfois dotées d’un garage ou d’un couvert à voitures. Vous n’avez dès lors plus le stress du créneau !

Il va sans dire que le luxe d’une maison individuelle se paye cher. Tenez également compte des coûts énergétiques plus élevés et de la consommation de carburant souvent plus élevée : vous devez en effet vous déplacer pour tout !

Plutôt une maison mitoyenne parce que…

La vie en ville a aussi ses charmes, ne serait-ce que d’un point de vue social ! Les maisons ne sont pas toutes dotées d’un jardin et lorsqu’elles le sont, elles se vendent cher, car rares… En revanche, les terrasses ou les petites cours sont plus courantes et il est bien sûr possible de les aménager agréablement. Si vous aimez les espaces verts, ne déprimez pas complètement : un parc n’est jamais loin !

Dans une maison mitoyenne, vous bénéficiez de la chaleur des voisins ! Vivre en ville signifie aussi que presque tous les magasins sont accessibles à pied ou à vélo : pratique ! De plus, vous profitez de tous les services de livraison possibles… Les voisins sont toutefois juste à côté, ce qui peut signifier quelques nuisances, même si ces derniers sont calmes.

Il reste évidemment le problème de la mobilité : selon la ville que vous convoitez, les transports en commun sont plus ou moins efficaces. Dans la majorité des cas, les possibilités de parking sont généralement assez compliquées. La mobilité douce est évidemment toute indiquée, mais vous conviendrez avec nous que faire les courses de la semaine avec les enfants à vélo, n’est pas toujours très évident. Surtout s’il neige !

Maintenant, à vous de choisir en fonction de vos priorités et de vos besoins.

Source: immovlan